"Dans le noir je n'entends que sa respiration, haletante, sifflante. Puis mes yeux s'habituent et je le vois, dans l'encoignure d'une porte, la porte de service d'un restaurant, dans une de ces ruelles si sombres de la Cité que nous évitons toujours. Il est paniqué. Ses yeux sont comme fous. Puis il se replie sur lui-même. Il voit ou il entend quelque chose que je ne vois ou n'entends pas. Il se recroqueville contre la porte. Il ferme ses yeux si fort qu'il en tremble. Puis il jaillit vers le fond de la ruelle et, derrière lui, quelque chose, noir, le poursuit. Je veux crier mais je ne peux pas. Je veux le suivre mais je n'y arrive pas. Soudain une lumière blanche, la lumière blanche, m'éblouit et je ne vois plus rien. Je me réveille. Je suis en sueur. Le plafond de ma chambre est toujours parsemé d'étoiles phosphorescentes. Cela fait maintenant dix jours que je rêve d'Arthur."

extrait de La Cité,
Karim Ressouni-Demigneux